7 mai 2013 11:45 | Par Jean-Michel Vanasse

Les Ultrabooks réinventés

Si vous êtes à la recherche d'un ordinateur portable, vous avez probablement remarqué que les modèles sur le marché sont plus minces, plus performants et plus beaux. C'est que les Ultrabooks sont en train de prendre toute la place qu'ils méritent sur le marché. Même si ces ordinateurs sont assez nouveaux, ils sont déjà en pleine révolution. Plusieurs fabricants comme Asus, Sony, Dell et Acer offrent des modèles d'Ultrabook convertibles. Ils nous offrent alors un mélange entre une tablette et un portable.


L'Utrabook Taichi d'Asus

Ces Ultrabook convertibles sont étonnants. J'en ai testé trois modèles au cours des derniers jours. On remarque rapidement la qualité et les possibilités de ces ordinateurs. Selon les dernières statistiques, 70% des Québécois ont un ordinateur qui date de plus de cinq ans. Le passage de cette machine à un Ultrabook relèvera de la révolution. Pourquoi une révolution? C'est bien simple: ces ordinateurs démarrent plus rapidement, ils ont une pile qui dure plus longtemps et sont plus minces que jamais.

Le meilleur des deux mondes
Les nouveaux modèles présentement sur le marché sont livrés avec Windows 8. Comme j'en parlais lors de mes tests du nouveau système d'exploitation de Microsoft, Windows 8 est parfait avec un écran tactile. Un Ultrabook tactile devient donc un incontournable. Encore plus quand l'appareil est convertible. On peut par exemple l'utiliser comme une tablette ou un portable. Dans le cas du Dell XPS 12, on nous offre un écran tactile de 12 pouces qui peut être retourné pour transformer votre ordi en une tablette. On a donc ici une tablette avec une version complète de Windows 8. On peut y installer n'importe quel logiciel PC ou encore des jeux.

Si vous aimez le genre, le modèle d'Asus, le Taichi, est encore plus étonnant. Il s'agit d'un Ultrabook qui est non seulement très puissant, mais qui nous offre deux écrans. Il y a d'un côté un écran traditionnel et de l'autre, un écran tactile multipoint. Ce qui est unique avec le Taichi, c'est que l'on peut afficher deux sources différentes sur l'écran. On peut par exemple travailler sur l'écran principal pendant que notre enfant joue à Angry Bird sur l'autre. On peut aussi afficher la même source, ce qui peut être bien pratique dans une réunion improvisée. Évidemment, une fois l'ordinateur refermé, on peut utiliser l'écran tactile comme une tablette.

Le Asus Taichi n'est évidemment pas le plus abordable des portables. Par contre, comme il est l'équivalent d'une tablette et d'un portable, il nous évite de faire l'achat de deux appareils. On peut se le procurer pour 1300$. Le modèle de Dell est 100$ moins cher, offert à 1200$.

Haut de pageBas de page

Recommandés dernièrement