De mystérieux fossiles ont été découverts dans une caverne en Chine et prouveraient la présence d'un nouveau type d'humain possédant un étrange mélange de caractéristiques anciennes et modernes.

Les chercheurs ont été surpris de constater que les fossiles n'avaient qu'entre 11 500 et 14 500 années. Ce qui signifie qu'ils auraient partagé l'environnement avec l'homme moderne à l'époque où les premiers fermiers chinois sont apparus.

«Ces nouveaux fossiles pourraient provenir d'une espèce inconnue, une qui aurait survécu jusqu'à la toute fin de l'ère de glace, il y a environ 11 000 ans», s'est réjouie Darren Curnoe, un paléontologue de l'University of New South Wales en Australie.

«Sinon, ils pourraient représenter une migration très précoce, inconnue encore, de l'humain moderne provenant de l'Afrique, une population qui n'aurait pas contribué génétiquement à l'espèce moderne», a-t-il ajouté.

Au moins trois fossiles ont été découverts par des mineurs en 1989 à Maludong, au sud-ouest de la Chine. Ayant un penchant marqué pour la viande de chevreuil, les chercheurs les ont appelés les «Red Deer Cave People» (gens de la caverne du chevreuil rouge).

Ces fossiles ont été ignorés jusqu'en 2008 où l'on a débuté les analyses et découvert que cette espèce avait un grand et large front, comme les humains modernes, mais, contrairement à ces derniers, possédaient également des arcades sourcilières prédominantes, de gros os crâniens, une face supérieure plate avec un nez large, des mâchoires saillantes sans menton d'aspect humain, un cerveau de taille modérée, de grandes molaires, etc.

Cette espèce serait la plus jeune jamais répertoriée dans le monde.

Pour voir des photos des fossiles .

Sources : Live Science

Crédit photo :Google

Suivez BRANCHEZ-VOUS! sur



Suivez Claudy Harvey sur Twitter ( @ClauHarvey )