Mauvaise journée pour les amateurs de science-fiction : la lumière garderait son statut de particule voyageant le plus rapidement dans l'univers. Il semblerait que les scientifiques de la collaboration OPERA, entre le CERN et le laboratoire Gran Sasso en Italie, aient fait une erreur dans leur expérience qui concluait que les neutrinos voyageaient plus vite que les photons. Et qui accusent-ils pour ces résultats décevants? Le gars du câble...

Si votre grand-mère a encore du mal à brancher son lecteur DVD dans sa télévision, usez de patience avec elle. Il semblerait que ceux qui figurent parmi les plus grands physiciens de notre temps connaissent parfois le même problème.

En septembre dernier , la communauté scientifique était bafouée par les résultats présentés par OPERA. Des neutrinos, une particule qui a la capacité de traverser la matière sans être affectée par cette dernière, auraient voyagé la distance séparant le CERN du laboratoire Gran Sasso en Italie (730 kilomètres) 60 nanosecondes plus rapidement que ne l'aurait fait la lumière, soit 7,4 km/s plus vite. Déjà, on imaginait les retombées spectaculaires d'une telle découverte pour la science.



Il semblerait que cette différence de vitesse soit due à une bancale connexion de câble. En effet, une fibre optique liant un GPS à une carte électronique dans un ordinateur aurait eu un peu de jeu. En la rebranchant correctement, les scientifiques se sont aperçus que le temps prit par les données pour passer du GPS à la carte informatique était plus rapide d'environ... 60 nanosecondes. Comme ces temps de transfert sont soustraits au temps de voyage des neutrinos, cela expliquerait la plus grande rapidité de ces derniers.

D'autres expériences doivent avoir cours pour s'assurer des résultats, dans un sens ou dans l'autre. Mais pour le moment, du moins, vous pouvez remiser votre costume de Star Trek.

Sources: Science Insider , Popular Science

Suivez BRANCHEZ-VOUS! sur 



----Suivez Charles Prémont sur Twitter! (@Charles_Premont)----