Le fondateur de Megaupload, Kim Dotcom, a été libéré hier sous de nombreuses conditions.

Dotcom devra porter un bracelet électronique, ne pourra pas s'éloigner de sa résidence de plus de 80 KM, aucun hélicoptère ne sera autorisé sur son terrain et surtout, il n'a pas le droit d'utiliser Internet.

L'avocat du pirate a tenté de faire valoir que son client avait besoin de cet outil pour préparer sa défense, mais le juge Nevin Dawson a refusé ses allégations.

Après enquête des autorités, il semble que Dotcom n'ait pas les moyens de disparaître, contrairement à ce qui avait été allégué lors de sa comparution. En effet, l'homme qui a célébré son 38e anniversaire en prison serait « très désorganisé » dans ses finances, ses ressources principales ont toutes été saisies et les policiers n'ont trouvé aucun autre compte à aucun des noms utilisés par le pirate informatique.

Lors de sa sortie, accueilli par une foule d'admirateurs et de journalistes, Dotcom a mentionné être heureux de retourner à la maison avec ses trois enfants et sa femme enceinte et qu'il se battra contre son extradition. Il s'est même permis une blague sur ses conditions d'interrogations qui « ressemblaient à une audition pour American Idol. »

Les États-Unis ont jusqu'au 2 mars pour déposer la demande d'extradition et l'audition est prévue au mois d'août. Les avocats de Dotcom soutiennent qu'au pire leur client devrait être poursuivi au civil et que la cause ne mérite pas l'extradition.

La couronne a ajouté la fraude électronique aux autres accusations et a noté que non seulement le nombre de comptes de Megaupload avait été gonflé, mais qu'un seul utilisateur sur dix y avait transféré un fichier personnel. Ce qui ne semble pas aider la cause des utilisateurs qui y avaient des dossiers personnels et souhaiteraient les récupérer. L'accès au site pour une journée seulement a été amené comme solution, mais les autorités n'y ont pas donné suite.

Sources : Tech Crunch , Reuters

Crédit photo : KeyStone Press

Suivez BRANCHEZ-VOUS! sur



Suivez Claudy Harvey sur Twitter ( @ClauHarvey )