Mis à jour le: 20 septembre 2012 02:12 | Par Yuri Kageyama, The Associated Press, thecanadianpress.com

Le Tokyo Game Show se concentre sur les téléphones

CHIBA, Japon - La partie n'est pas entièrement terminée au Tokyo Game Show, un salon consacré aux jeux vidéo qui s'est ouvert mardi, mais avec les téléphones intelligents, les tablettes électroniques et les autres appareils qui arrachent des joueurs aux consoles traditionnelles, les règles ont clairement changé.


Le Tokyo Game Show se concentre sur les téléphones

Koji Sasahara / The Associated Press

CHIBA, Japon - La partie n'est pas entièrement terminée au Tokyo Game Show, un salon consacré aux jeux vidéo qui s'est ouvert mardi, mais avec les téléphones intelligents, les tablettes électroniques et les autres appareils qui arrachent des joueurs aux consoles traditionnelles, les règles ont clairement changé.

On ne sait pas non plus trop quoi penser que la longue liste des successeurs annoncés à des consoles comme la PlayStation 3 de Sony et la Xbox 360 de Microsoft — peut-être une PlayStation 4 ou encore une Xbox 720. La console Wii U sera disponible dès novembre aux États-Unis et en Europe, et à compter du 8 décembre au Japon.

«Règle générale, l'industrie du jeu vidéo traverse une période de grande fluidité, a dit Mark MacDonald, un dirigeant de la firme japonaise 8-4. Les jeux mobiles et sociaux continuent à prendre de l'ampleur, et même si certains modèles d'affaires ont fait surface, tout le monde semble incertain face à leur avenir. Est-ce qu'ils continueront à prendre plus de place? Est-ce qu'on s'en souviendra un jour comme d'une mode passagère? Ou bien représentent-ils l'avenir?»

Certains kiosques installés au hall Makuhari Messe, en banlieu de Tokyo, ont des airs familiers, avec leurs écrans géants qui diffusent les bandes-annonces des versions les plus récentes de jeux à succès comme «Biohazard», de la firme Capcom, et «Final Fantasy» de Square Enix. Mais certains kiosques présentent aussi des jeux destinés aux téléphones intelligents.

Fondée en 2004, la compagnie Gree doit sa renommée aux jeux sociaux, souvent joués sur des téléphones intelligents, qui permettent aux joueurs d'interagir et de coopérer les uns avec les autres. Le kiosque de Gree est le deuxième en importance au salon, derrière celui de Capcom.

Le fondateur et chef de la direction de Gree, Yoshizaku Tanaka, déborde de confiance face à l'avenir des téléphones intelligents et des jeux sociaux, et il croit que les marchés émergents seront à l'origine de la prochaine vague de croissance.

Il explique que les consoles traditionnelles ne perceront jamais le marché de certains pays en développement. Mais les habitants de ces pays, dit-il, possèdent des téléphones portables, ce qui présente des occasions de croissance pour son entreprise. D'ici 10 ans, les nations émergentes représenteront entre 80 et 90 pour cent du marché du jeu vidéo, a-t-il prédit.

Gree connaît une croissance exponentielle et a triplé son nombre d'employés à plus de 1800 au cours de la dernière année. La compagnie a maintenant des bureaux à l'étranger — notamment à San Francisco, Londres, Pékin, Sao Paulo et Dubaï — et est déterminée à conquérir les marchés émergents, a dit M. Tanaka.

«Si nous ne relevons pas ces défis, il n'y aura pas d'avenir, a-t-il lancé lors d'un discours prononcé à l'occasion de la foire commerciale. La mondialisation représente une occasion énorme.»

La mise en place de connexions mobiles plus rapides — connues sous le nom de LTE ou 4G et déjà disponibles dans certains coins du Japon et des États-Unis — pourrait ouvrir le chemin à de nouveaux types de jeux. Une nouvelle technologie appelée «informatique en nuage» recèle aussi un certain potentiel pour les jeux vidéo.

«Ce n'est pas sans espoir. Le marché est toujours en croissance. Il y a encore des occasions d'affaires», a dit Shin Unozawa, le vice-président de Namco Bandai Games, un important concepteur japonais de jeux vidéo.

Il a expliqué qu'un jeu populaire offert par sa compagnie a généré des revenus de près de 9 millions $ US en demandant aux joueurs de payer après les trois périodes de huit minutes de jeu offertes gratuitement chaque jour.

Pour sa part, le responsable des jeux vidéo chez Sony, Andrew House, ne craint pas la rivalité des téléphones intelligents. Il estime que les frontières entre les consoles et les autres appareils sont «artificielles» et que la croissance des consoles passera par les téléchargements numériques, la connectivité et les jeux sociaux.

Le lancement, mercredi, d'une console PlayStation 3 plus mince et équipée d'une mémoire plus généreuse — une caractéristique essentielle aux téléchargements et aux jeux sociaux — cherchait à répondre aux demandes des consommateurs, a-t-il dit. La nouvelle PlayStation 3 sera mise en marché d'ici quelques semaines.

«Il serait erroné d'associer le déplacement du contenu vers le numérique à la disparition des consoles, a dit M. House. Les changements se produisent très rapidement, et je pense que ça crée beaucoup d'enthousiasme concernant les nouvelles occasions. Mais ça comporte aussi sa part de défis.»

Haut de pageBas de page

Recommandés dernièrement